lundi 26 septembre 2016

L'ouverture du coeur garde le Sahasrara ouvert

« Les Sahaja Yogis occidentaux ont certains problèmes de commettre le péché contre la Mère, et les Sahaja Yogis orientaux ont le problème de commettre le péché contre le Père. Il n’est pas difficile du tout pour vous d’en sortir : l'attention doit être maintenue pure.
Avec Sahaja Yoga, vous connaissez toutes les méthodes pour garder l'attention pure. Si l'attention n’est pas pure, alors ce désir (d’être l’Esprit) sera toujours attaqué par toutes les choses absurdes, mesquines et sans signification par rapport à votre ascension.
Or, un bon Sahaja Yogi ne se soucie pas des vêtements, de ce que les autres lui disent ou de ce que les autres disent sur lui, comment ils se comportent envers lui. Et son attention ne se porte pas sur la critique de telle personne qui est comme ceci, telle personne qui est comme cela. L'agressivité envers autrui n’existe pas non plus car l'autre n’existe pas. Mais le problème, c’est quand Je parle ainsi, personne ne pense que Je parle à son propos, que Je parle de lui. Par exemple, ceux qui sont agressifs prennent l'autre rôle et ceux qui ne sont pas agressifs pensent le contraire.
Si Je dis quelque chose à une personne agressive, la personne non agressive pense immédiatement à la personne qui est agressive, pas à elle-même. Vous commencez immédiatement à penser à quelqu'un d'autre, à trouver des défauts chez les autres. Donc, ce désir se dégrade progressivement et de plus en plus à cause du poids qui pèse sur lui.
Alors, la vigilance est très importante, une totale vigilance "satarkata". Nous devrions garder notre attention uniquement sur la subsistance de notre désir pur. Le désir vient du cœur et vous êtes construits de sorte que votre Brahmarandra est aussi le cœur. Si votre cœur n’est pas pur, ce Brahmarandra ne restera pas pur.
Il y a des gens qui pensent s’ils parlent avec grandiloquence de Sahaja Yoga, et tout cela, ils iront très bien. Ils se trompent. Si le cœur n’est pas ouvert alors ce Brahmarandra est fermé. Alors, essayez d'ouvrir votre cœur en le projetant. Projetez-le.
J’espère qu’aujourd'hui, quand vous ferez ce puja et que vous vénérerez Mahakali et ce "yajya" spécial, nous établirons vraiment cette aura, et éclairerons l'univers. Mais votre perspective devrait être: "Combien y ai-je contribué? Est-ce que je pense toujours aux autres personnes? Est-ce que je pense encore à mes petits problèmes mesquins, ou je pense à mon Esprit?"
Ainsi, le côté gauche commence et se termine par Shri Ganesha. Shri Ganesha n'a qu'une qualité basique : il s’en remet complètement à sa Mère, il ne connaît pas d'autre Dieu, il ne connaît même pas son Père. Il ne connaît que sa Mère et s’abandonne complètement à elle… Mais aujourd'hui, nous allons nous établir ce pur désir d'être l'Esprit. Maintenant, les choses sont telles que l'esprit occidental dira: "Comment faire?" Cela vient toujours, "Comment faire?" Dois-Je vous le dire? C'est très simple.

Adi Shankaracharya a écrit Viveka Chudamani et tant d'autres livres et de traités, et puis tous ces grands intellectuels en ont eu après lui. Et ils ont dit: "Pourquoi ça? Et comment ceci? " Il a dit: "Oublions ces gens." Puis il a écrit son Saundarya Lahari, qui est juste une description de sa Mère et de sa dévotion envers elle et chaque couplet qu'il a écrit est un mantra.
Ce n'est pas une soumission de votre mental par le mental, mais une obédience du cœur. C’est totalement l’obédience du cœur. Les Sahaja Yogis occidentaux savent très bien qu’ils ont eu attaques sur attaques de la négativité contre eux, spécialement quand des gens horribles comme Freud sont venus détruire leurs fondamentaux, leurs racines et ils savent à quel point l'Occident les a acceptés les yeux bandés... . Tout cela est un non-sens, est faux, va absolument contre Dieu, c’est une activité anti-Dieu.
Ensuite, vous vous rendrez compte que vous combattrez pleinement, en disant: "c’est la destruction de nos bases, de nos racines, alors que notre mère est la source de tout ce qui est sublime, noble, tout ce qui est nourrissant, tout ce qui élève, émancipe, vous nous coupez de nos racines." Je crois que quand il a traité des créatures semblables à des animaux, il a voulu que tout le monde tombe à ce niveau d'humanité inférieure, comme les cas pathologiques- Je ne sais pas. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahakali puja, Lonawala, Pune, Inde, 19/12/1982

Le péché contre la Mère, ce sont les problèmes de Mooladhara,  comme le manque de chasteté. 
Le péché contre le Père, ce sont les problèmes de Nabhi comme le vol.
Notre désir pur c'est d'être l'Esprit et sa subsistance c'est tout ce qui nourrit sa pureté, c'est à dire tout ce qui maintient notre attention vers cet objectif.
Le Viveka Chudamani de Adi Shankaracharya signifie littéralement "le suprême joyau du discernement" (viveka). C’est un texte composé de 580 verset sous forme de dialogues entre le maître et son élève, qui enseigne à son disciple les moyens d'atteindre la Réalisation du soi, les méthodes de méditation et l'introspection. Il traite aussi du développement de la faculté de discernement entre le réel qui est éternel et l’illusion qui est temporelle, voie centrale de la vie spirituelle pour atteindre la libération. C’est l'un des grands textes sanscrits de la philosophie de l'Advaita Vedanta, une des écoles philosophiques hindouistes les mieux connues liées aux Védas.
Ce recueil philosophique lui a apporté tant de tracas suite aux critiques des autres savants érudits que Adi Shankaracharya a préféré ensuite écrire un recueil de poésie louant la dévotion à la Déesse Mère. Avec son Saundarya Lahari, il est passé directement de la réflexion philosophique à la dévotion du cœur, démarche amenant plus vite à La Réalisation du soi.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 25 septembre 2016

Le bhajan "Nirmal Ma, Jagadambe Ma"



Adi Shakti Bhagavati Ma
Adi Shakti Bhagavati Ma

Adi Shakti Bhagavati,
Nirmala Ma, Jagadambe Ma
Ambe Karuna, Vijaya Ma

Sahastrare Mahamaye
Sahastrare Mahamaye
Kali Yug, Avatare niya

Nirmala Ma, Jagadambe Ma
Ambe Karuna, Vijaya Ma

Ah, ah, ah...

Vije bane hamye Maya teri
Atma bane Rupa Krepa teri
Vije bane hamye Maya teri

Sahaja Kartikeya Yoga Uwa
Atma Bhod Kare Kodhiya

Nirmala Ma, Jagadambe Ma
Ambe Karuna, Vijaya Ma

Ah, ah, ah...

Parama Chaitanya Kaat havan
Purna bodha Kaat havan

Nirmala Shakti Kaye thavan
Purna bodha Khatavan
Nirmala Shakti Kaye thavan....

Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 24 septembre 2016

Vos désirs vont changer le monde


« Le puja d'aujourd'hui est pour tout l'univers. L'univers entier devrait être éclairé de vos désirs. Vos désirs devraient être si intenses qu'ils émettent les pures vibrations de la Shakti Mahakali, qui est le pur désir d'atteindre l'Esprit. Voilà le vrai désir. Tous les autres désirs sont comme des mirages (en français dans le texte). Vous êtes des gens spécialement choisis par Dieu pour exprimer d’abord votre désir, puis pour l’accomplir. Et par un intense désir de pureté, vous devez purifier le monde entier. Non seulement les chercheurs, mais même ceux qui ne recherchent pas.
Vous devez créer une aura autour de cet univers avec le désir d’atteindre l’ultime, l'Esprit.

Sans désir, cet univers n’aurait pas été créé. Ce désir de Dieu, c’est le Saint-Esprit, c’est le Pouvoir omniprésent, c’est la Kundalini en vous. La Kundalini n'a qu'un seul désir, c’est d'être unie à l’Esprit, et si vous désirez quelque chose d’autre, la Kundalini ne s’élèvera pas. Ce n’est que lorsqu’elle sait que ce désir va être exhaussé par quelqu'un qui est face au chercheur, qu’elle s’éveille. Si vous n’avez pas ce désir, personne ne peut vous forcer. Les Sahaja Yogis ne devraient jamais essayer de forcer ce désir sur d'autres personnes.
La première épreuve que nous devons relever, dès que vous obtenez la Réalisation, c’est que vous vous mettez à penser à votre famille. Vous commencez à penser: ma mère n'a pas reçu la Réalisation, mon père ne l'a pas encore, ma femme ne l'a pas encore, mes enfants ne l'ont pas....Pour votre ascension, il est important avant tout, de ne pas avoir le désir de créer des désirs chez vos amis et parents. C’est le premier principe pour établir la Puissance Mahakali. Surtout en Inde où les gens sont trop attachés à leur famille ....Donc, essayez de séparer votre désir pur de vos désirs matériels. Cela ne signifie en aucun cas que vous deviez abandonner votre famille, renoncer à votre mère, ou votre sœur, rien de cela! Mais vous les voyez avec distanciation et les voyez comme vous regarderiez d’autres personnes. Et voyez par vous-même si elles sont vraiment désireuses ou non. Si elles le sont, c’est très bien! Elles ne devraient pas être disqualifiées sous prétexte qu’elles sont des membres de votre famille. Cela fonctionne dans les deux sens. Comme elles ne peuvent pas être qualifiées parce qu’elles sont de votre famille, elles ne peuvent pas être disqualifiées pour être de votre famille. Donc, selon Sahaja Yoga, pour faire de votre désir un désir pur, vous devez vous extraire de tant de choses. Mais pour les gens qui sont attachés à leur famille, sont liés à leur famille, ils doivent veiller à ne pas imposer Sahaja Yoga à aucun des membres de leur famille, du moins qu’ils ne me les imposent pas…

Vous devez valoriser votre attention comme Je valorise la mienne. Je pense que vous devez lui donner beaucoup plus d’importance que moi, parce que Je peux gérer beaucoup plus de choses en moi-même, parce que tout est dans mon attention. Mais essayez de purifier vos désirs loin des problèmes du monde que vous rencontrez. Ainsi, vous les développez plus...
Ensuite, purifiez-vous. Le désir que vous éprouvez, laissez-le de côté. Et une fois que vous serez purifiés, cet endroit sera couvert par votre attention. C’est très intéressant: quand vous dépassez ce désir, c’est alors seulement que vous pouvez y projeter la lumière (de votre attention éclairée). Mais si vous êtes plongés dans ce désir, cela cache votre lumière. Votre lumière est cachée, il n'y a pas d’émission de lumière. Élevez-vous tous au-dessus de ce genre de désirs.
Chaque fois que vous avez un désir, élevez-vous au-dessus de lui, de sorte que votre lumière soit projetée sur ce problème plus vaste auquel vous êtes confrontés et dont vous pensez que Je devrais le résoudre. Tout cela, c'est mon casse-tête que vous êtes en train de prendre sur vous-même. Vous n’avez qu’une seule chose à faire, c’est devenir l'Esprit, c’est tout. C’est simple. Le reste, c’est mon casse-tête.
Or, les problèmes qui amènent votre désir sur le collectif, devraient être très différents. Pour fortifier votre pureté, être parfumés de votre pureté, votre attention devrait être de l'autre côté: maintenant, vous n'êtes pas face à moi, vous êtes assis avec moi, face au monde entier. Voyez, toute votre attitude va changer. L'attitude devrait être: Que puis-je donner? Comment puis-je donner? Quelle est mon erreur en donnant? Je dois être plus alerte.
Où est mon attention? Je dois être plus alerte envers moi-même, que suis-je en train de faire? Quelle est ma responsabilité? "Vous devez désirez être purs. Vous devriez être le pur désir, c'est-à-dire que vous devriez être l'Esprit. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahakali puja, Lonawala, Pune, Inde, 19/12/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 23 septembre 2016

Connaître sa religion interne pour éviter le fanatisme

« Toutes les Écritures visent à connaître ce Pouvoir omniprésent au moyen du système nerveux central. Par exemple, maintenant, nous sommes des êtres humains. Nous sommes plus avancés que les animaux.
Supposons que vous vouliez faire passer un chien par une ruelle sale, il peut facilement le faire, ou un cheval, cela ne pose pas de problèmes. Mais nous ne pouvons pas traverser ce genre de rue, parce que nous avons développé certains sens plus subtils. Alors une fois que la Kundalini s’éveille et que vous devenez une âme Réalisée, une nouvelle dimension de la conscience se développe, et votre conscience s’élargit. La première chose qui se produit sur votre système nerveux central, c’est que vous devenez collectivement conscients. Jung l’a dit, Jung s’est exprimé à ce sujet, que vous développez la Conscience Collective. Vous la développez, c’est une actualisation, c’est un changement. Ce n’est pas le fait que Je dise: "Très bien, nous sommes tous frères et sœurs. Nous faisons partie intégrante du Tout." En disant cela, ça ne se produit pas. Mais vous devez le devenir. C'est un devenir, c’est un événement interne.
Donc, vous pouvez vous très facilement sentir sur vos doigts vos propres centres et ceux d’une autre personne, même les enfants peuvent les sentir. C’est le premier type de conscience que nous pouvons comprendre et qui se produit.
Mais quand la Kundalini s’élève, elle passe par la portion que nous appelons "le Vide". Ce n’est pas la même chose que dans le Zen, c’est de type différent de vide. C’est ici (dans le ventre) dans la partie que nous pouvons appeler "l’océan d'illusion." La Kundalini illumine en nous les dix valences. Les êtres humains ont dix valences, alors que vous savez que la matière en a huit, que les animaux en ont neuf, et les êtres humains ont dix valences. Ce sont dix les dharma, c'est-à-dire, vous pouvez les appeler les dix religions ou les Dix Commandements qui sont en nous. Ils se retrouvent tout simplement illuminés, et vous devenez une personne droite, tout comme un saint, vous devenez juste. Personne n’a besoin de vous dire de ne pas faire ceci ou cela - vous devenez simplement ainsi.
C’est ce qui doit se passer.
Parce que, voyez les gens qui appartiennent à n’importe quelle religion, que ce soit le christianisme, l'hindouisme ou l'islam ou une autre, ils peuvent commettre le péché qu'ils veulent, ils ne sont soumis à aucune limite religieuse interne. Tout le monde peut commettre un péché. Ils peuvent tuer quelqu'un, ils peuvent voler n’importe qui. Ils peuvent tromper n’importe qui, ils peuvent être très vicieux. Tout est possible, quelle que soit la religion qu’ils suivent. Mais quand vous n'êtes pas naturellement religieux, comme J'appelle cela, quand la religion n’est pas construite à l'intérieur de vous, alors ce genre de foi conduit au fanatisme.
Et Je pense que le principal problème actuellement, c'est le fanatisme et l'intégrisme.
Chacun pense que: "Nous sommes les meilleurs, nous sommes les élus, nous avons une vision totale des choses." Mais en fait, tant que vous ne connaissez pas la réalité, vous ne pouvez pas dire que vous savez.  
Donc, pour connaître la réalité, il faut d’abord que la Kundalini soit connectée au Divin, et ensuite, vous devez expérimenter les choses grâce à la Kundalini et voir par vous-même, découvrir ce qu’est la réalité, à partir de votre expérience. » 
 Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 22 septembre 2016

L'évolution de la conscience va de plus en plus vite


John: Eh bien, vous avez dit qu'une personne peut avoir l'expérience de ce pouvoir, de cette puissance transcendantale....
Shri Mataji: Oui, bien sûr, bien sûr, c’est là. Et non seulement cela, mais vous allez au-delà de votre mental, parce que vous atteignez un état qui s’appelle la conscience sans pensée, la conscience sans pensée. Vous êtes conscient, mais il n'y a pas de pensée. Par exemple, une pensée monte en nous et puis elle retombe, et une autre pensée monte puis redescend.
Nous vivons soit dans le passé soit dans l'avenir; nous dansons toujours à l’orée de ces pensées. Alors, quand la Kundalini s’élève ces pensées s’affaiblissent, et il y a un espace entre deux pensées : c’est le présent, qui en sanskrit s’appelle "vilamba."
Donc, quand la Kundalini s’élève vous n’avez pas de pensée. Si vous voulez penser, vous pouvez le faire, mais si vous ne voulez pas penser, vous êtes en conscience sans pensée. Voilà ce qu’est l'état de samadhi, c'est un état que vous appelez méditatif, où le premier état est la conscience sans pensée, en sanskrit cela s’appelle "nirvichara samadhi." Puis le second état qui est atteint, s’appelle " la conscience sans doute", "nirvikalpa"- c’est à dire, vous êtes si évolué que vous n’avez pas de doutes à ce sujet, vous y parvenez tout simplement.
John: Dans un sens, c’est au-delà, étant donné que c’est une expérience, c’est aussi au-delà de l'expérience. C’est comme une expérience au-delà de l'expérience, parce que c'est une expérience de quelque chose sur lequel toutes les autres expériences sont basées.
Shri Mataji: Oui, c’est au-delà de cela, bien sûr.
John: Donc, en un sens, c’est comme la fin de l'expérience.
Shri Mataji: Non, non, non, non! L'expérience porte sur la sensation de ce Pouvoir omniprésent, c’est précis, d’accord? Et puis l'expérience porte sur le ressenti de vos centres, sur le bout de vos doigts, pour être précis. Ensuite, l'expérience c’est de pouvoir devenir conscients sans avoir des pensées. Ensuite, l'expérience c’est que si vous voulez travailler vibratoirement sur d'autres personnes, vous découvrez que vous pouvez savoir comment sont leurs propres centres, que vous pouvez élever leur Kundalini et que vous pouvez leur donner la Réalisation. Alors vous commencez à faire l’expérience de votre propre être, comme si vous entriez dans un grand palais qui serait votre propre être. Alors d'abord vous entrez dans le hall d’entrée, puis vous voyez d'autres choses et puis d'autres choses encore, et vous êtes surpris par vous-mêmes. C'est comme ça. C’est une nouvelle dimension dans laquelle vous pénétrez.

Sahaja Yogi: Est-ce que les gens, à cause du processus d'évolution, sont dans une position où il y a des facteurs qui les prédisposent à devenir éclairés ? Ou y a-t-il certaines choses qui pourraient se produire dans leur vie? Comme vous utilisez l'exemple du Kali Yuga qui est si oppressif.
Shri Mataji: Oui. Absolument.
Sahaja Yogi: Donc soudain, vous réalisez que quelque chose a désespérément besoin d'être fait.
Shri Mataji: Mais je dois vous dire que le Divin est vraiment désireux de vous donner la Réalisation, il ne se soucie de rien d’autre.
Et nous pouvons comparer notre processus d'évolution à un vaisseau spatial. Dans un vaisseau spatial comme Spoutnik ou quoi que ce soit, il y a une capsule, une première capsule qui contient des capsules. Donc, la première capsule contenant toutes les autres, s’envole. Mais quand elle arrive à un certain point, elle a une certaine vitesse, puis comme vous le dites, elle se déclenche, c'est-à-dire qu’il y a une explosion, et la deuxième capsule est propulsé avec une vitesse bien supérieure. C’est comme cela que cela se passe.
Maintenant, nous en sommes à la dernière capsule, dirons-nous, et le déclenchement est si rapide que Je suis moi-même étonnée de la façon dont cela fonctionne.
Ce processus ne se préoccupe pas de ce que vous avez fait, des soi-disant péchés que vous avez commis - votre culpabilité est absurde maintenant, tout est totalement absurde. Cela agit simplement.
Vous n’avez pas à faire de purification, rien de la sorte, cela fonctionne tout simplement. C’est comme un pluie torrentielle, peut-on dire, une pluie de Grâce. C'est en train de se produire. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 21 septembre 2016

Kali Yuga, le temps de la Révélation

graal et arbre de vie celte
« Quel est le système que Dieu Tout-Puissant a magnifiquement créé en nous? Parce que non seulement c’est notre Créateur, mais c’est notre Père aimant. Et au cours de notre processus évolutif, Dieu a somptueusement créé un très beau mécanisme en nous - Je suis désolée, nous n’avons pas la charte ici - mais c’est décrit dans la Bible comme étant "l’Arbre de vie", comme étant "Asas"(première sourate) dans le Coran, comme étant la Kundalini en sanscrit. "Kundala" signifie "spire".
Or, cette puissance Kundalini est un pouvoir qui est le pouvoir du pur désir. Tous les autres désirs sont impurs (car non satiables). Vous connaissez la loi de l'économie qui est qu’en général, les désirs sont insatiables. Aujourd'hui, nous voulons avoir une table, puis une chaise, puis une voiture, puis une maison. Rien de ce que nous recevons ne peut nous satisfaire, nous sautons de l'un à l'autre. La raison en est que tout ce que nous désirons n’est pas le pur désir. Le pur désir en nous, que vous en soyez conscients ou pas, c’est de s’unir avec la Puissance divine. Et tant que ce désir n’est pas rempli, vous ne pouvez jamais ressentir cette satisfaction, ce contentement qu’éprouve un saint. Voilà le travail que l’on a à faire.

Dans les premiers temps, des milliers d'années auparavant, il y avait des âmes Réalisées partout dans le monde : vous pouvez commencer depuis Abraham, jusqu’à Moïse, jusqu’à Confucius. En Inde, il y a eu de nombreux grands saints: Adinath, à partir de lui on les a appelé les Nath Panthis, car leur travail consistait juste à donner l'éveil aux gens. A l’époque de Rama, son beau-père était Janaka, qui, bien que roi, était considéré comme une personne très détachée – "videhi".
Un disciple est venu à lui et lui a demandé la Réalisation du Soi:
-Vous pouvez me demander mon royaume, a-t-il dit, mais il est difficile de vous donner la Réalisation du Soi.
- Pourquoi
- Le temps n’est pas venu.
- Alors, quand viendra-t-il?
- Lors de Kali Yuga – qui sont les temps modernes – c’est l’époque où les gens vivront dans l’illusion, "subranth", et ils seront sous le coup de la destruction. Ils ne seront pas capables de résoudre leurs problèmes, et alors ils rechercheront la vérité. Et beaucoup d'entre eux, qui aujourd'hui errent dans les collines et les vallées, dans les montagnes, dans l’Himalaya, s’établiront en tant que chefs de famille et obtiendront leur Réalisation du Soi. "
C’est l’époque actuelle.Quoi qu’on dise au sujet du Jugement Dernier, c’est le moment du Jugement Dernier (l’Apocalypse, soit la Révélation).
Aussi dans le Coran, il est dit que: "Au moment de votre Résurrection, vos mains parleront, et témoigneront contre vous." C’est exactement ce qui se passe avec Sahaja Yoga. La sourate qui est dans le Coran s’appelle le "Sashti yoga" (Ya Sin, sourate 36). Il est surprenant de voir à quel point le Prophète Mohammed s’est clairement exprimé sur ce sujet. Il a également dit: "Vous ne le croirez pas, parce que vous êtes trop arrogants. Parce que vous ne serez pas capables de voir que, vous allez dans une autre direction, celle du fanatisme."
Il l’a dit nettement. Mais telles que les choses sont, personne n'aime vraiment aller dans les détails pour découvrir ce qui est entre les lignes. C'est aussi une chose très subtile. Pour cela, nous devons devenir des êtres subtils, et devenir aussi subtile, vous devez obtenir votre Réalisation du Soi. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990 

La surate 36, Ya Sin, au verset 65 sur 83 dit: « Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu’ils avaient accompli. » 

Le Coran est constitué de 114 sourates. Un hadith est issu de la communication orale du Prophète. Ils sont compilés dans des recueils qui comprennent l'ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles du Prophète et de ses compagnons. Avec les préceptes du Coran, les hadiths forment la Sunna. (Les hadiths ne sont reconnus pas reconnus par les chiites.)
 

Un hadith du Prophète Mohamed, le messager d’Allah est associé à cette sourate Ya Sin:
« Le messager d’Allah a dit : « Lisez la sourate Ya Sin sur vos morts qui agonisent.
Un autre Hadith de Aïcha, la troisième épouse du Prophète : « Il y a dans le Coran une sourate qui intercède en faveur de celui qui la récite et expie les fautes de celui qui l’écoute. C’est la sourate Ya Sin. »
Shri Mataji parle de Sashti Yoga, (sahsti veut dire "confesser" en sanscrit). Cela rejoint peut-être le sens de confession avant la mort, que la tradition musulmane a transmis comme ces Hadiths le signalent.
Sur le sens de la première sourate Asas: http://soufis-sahajayoga.blogspot.fr/2016/09/asas-al-quran-le-fondement-du-coran.html

Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 20 septembre 2016

L'érudition au service des vibrations, les vibrations au service de l'érudition

Jacqueline: Relater son expérience c’est quelque chose qui se partage ensuite avec le collectif. Alors si quelqu'un qui a vécu une expérience, comme un chaman, peut la rapporter à la collectivité pour guérir les autres.
Shri Mataji: Vous ne pouvez pas la partager comme ça. Au niveau humain, vous ne pouvez pas la partager, vous devez être à un niveau supérieur. Vous ne pouvez pas la partager. C’est comme ce qui se passe en histologie, vous devez utiliser un microscope. De la même manière, vous devez être un être plus subtil pour partager l'expérience d'un mystique, vous ne pouvez pas la partager (comme ça). Par exemple, voyez Khalil Gibran. De Khalil Gibran, que direz-vous? Était-il une âme Réalisé ou non? Certains diront que oui, d’autres que non. Je vais dire oui, bien sûr, c’était une âme Réalisée.
Jacqueline: Je considère que c’est un partage si quelqu'un peut en parler à quelqu'un d'autre.
Shri Mataji: Vous ne pouvez pas partager à moins que et jusqu'à ce que, tant que vous n’êtes pas devenu une âme Réalisée, car il y a tant de barrières entre deux personnes, vous ne pouvez partager avec personne. C’est à l’intérieur de vous.
Jacqueline: Les gens pour qui Jean de la Croix a écrit, par exemple, avaient besoin de réconfort et peut-être de conseils dans leur réalisation, vous savez.
Sahaja Yogi: Elle utilise l'exemple d'un célèbre mystique espagnol, Jean de la Croix. ... qui a ensuite transmis quelque chose de ses expériences pour les gens ordinaires. Je veux dire, Vous transmettez vos expériences aux gens ordinaires.
Shri Mataji: Non. Je parle de vos expériences. Je parle simplement, Je ne vous ai rien dit de mes propres expériences. Je dis que vous devez expérimenter les choses par vous-mêmes! Je ne dis pas cela. Et maintenant Je parlerai, maintenant que vous parlez des Espagnols – de Isla, avez-vous lu Isla? C'est lui qui est une âme Réalisée! C’est une âme Réalisée. Je veux dire, vous pouvez voir que c’est une âme Réalisée. Je veux dire, prenez son livre et vous aurez des vibrations dans les mains.

Sahaja Yogi: Les âmes Réalisés ont-elles jamais le désir de prendre un rôle de premier plan dans la vie publique? Et si oui, est-ce que cela rend la société meilleure quand ils le font?
Shri Mataji: Bien sûr! Je veux dire que cela ne fera pas seulement une belle société de très belles personnes…car il y a des âmes Réalisées qui veulent s’incarner, mais ils veulent trouver des parents appropriés, vous voyez. Ils ne veulent pas naître parmi les fous, vous savez. Naturellement, Je veux dire, ils doivent y penser. Et tant de gens sont maintenant aujourd'hui des âmes Réalisées, nées réalisées, mais les parents n’en savent rien.
Sahaja Yogi: Y a-t-il, dans le monde d'aujourd'hui, des âmes Réalisées engagées dans la vie publique personnes auxquelles vous pensez?
Shri Mataji: Bien sûr! Gorbatchev en est une. Abraham Lincoln en était une, Sadate en était une- il y a en tant. Le Mahatma Gandhi était une âme Réalisée.

Sahaja Yogini: ... Je pense qu'il est important que ces âmes Réalisées aient de bonnes capacités pour se faire comprendre des masses. Je pense que quelqu'un comme un programmeur informatique qui serait Réalisé, aurait une grande capacité à faire bouger d'autres programmeurs, parce que - Rires.
Shri Mataji: Voici ce que Sahaja Yoga est en train de faire, il crée un pont entre vous; c'est ce que Sahaja Yoga fait. Ensuite, vous les comprenez tous, vous les comprendrez tous. Vous serez surpris, quand J’ai commencé Sahaja Yoga à Londres, quand mon mari y a été affecté, J’ai vraiment dû me débattre avec sept hippies pendant quatre ans, Je vous le dis, c’était terrible! C’était tous des gens très instruits de Cambridge, ou autres, tous très bien éduqués qui étaient devenus des hippies. De par leur quête, ils étaient devenus des hippies. Ils pensaient qu’en devenant des hippies, ils rechercheraient Dieu ou quoi que ce soit d’autre.
Mais quand ils ont obtenu leur Réalisation, ils ont juste dit : "Maintenant nous les comprenons tous." Ils sont allés dans les bibliothèques, ont découvert que ceci était comme ça. Je veux dire que c’est à ce moment-là que J’ai vu leur érudition anglaise. Je l’ai vue lorsqu’ils ont reçu leur Réalisation. Avant cela – (ils s’intéressaient à) l’écriture de Bacon puis ils ont découvert tous les gens qui étaient des âmes Réalisées, et le meilleur de tous, c’était Shakespeare. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990

L’Espagnol José Francisco de Isla devient très tôt un jésuite. Isla a d'abord cherhé à réagir à la vulgarité de langage des prédications populaires de son époque. Le premier tome de son chef-d’œuvre: "Historia del famoso predicador Fray Gerundio" (Madrid, 1758), "L’histoire du fameux prédicateur, frère Géronde de Campazas dit le balourd"(Paris 1855) a eu un tel succès que les 1500 exemplaires se sont vendus en trois jours. C’est une œuvre satirique qui dénonce la vie religieuse de l’époque. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 19 septembre 2016

Comment obtenir la conscience sans doute?

Sahaja Yogini: En tant que pratiquante, j'ai connu les avantages de la conscience sans pensée et les avantages de Sahaja Yoga. Est-ce que ma vie ou mes expériences seraient différentes avec la conscience sans doute?...
Shri Mataji: Avec la conscience sans doute, quand vous vous élevez de la conscience sans pensée, ce qui se passe, c’est que vous commencez à grandir, car ce n’est qu’au présent qu’on se développe. Vous commencez à vous développer et ensuite vous avez envie de le partager avec les autres aussi. Vous voulez aider les autres, vous voulez en parler, y arriver. Ceci est une sorte de générosité on peut dire, de générosité collective qui démarre, et vous commencez à y arriver avec les autres, vous parlez à d'autres personnes et vous commencez à élever leur Kundalini, à les aider. À la suite de cela, vous pouvez devenir très puissants. Vous pouvez même contrôler les éléments, vous pouvez contrôler tant de choses, et c’est sans limites, parce que c’est quelque chose de vraiment, dira-t-on, au-delà de notre conception que de savoir jusqu’où on peut aller. C’est phénoménal.

Sahaja Yogini: Pour continuer sur ce sujet, comment pourrais-je travailler personnellement pour réaliser de plus en plus, cet état de conscience sans doute? …Que devrais-je faire?
Shri Mataji: Pour cela, le Bouddha vous a dit que: "Sangam sharanam gacchami" - vous devez venir dans le collectif. Cela fonctionne dans le collectif, parce que c’est le travail du collectif. Une fois que vous êtes dans le collectif, tout le collectif grandit et vous grandissez avec lui. Donc, vous devez être dans le collectif. Si vous faites votre méditation à la maison, vous ne grandirez pas. Vous devez être dans le collectif, c’est tout. Et dans le collectif vous vous élevez très facilement, sans aucun problème. Certaines personnes l’ont atteint si rapidement, et certaines personnes ne sont pas encore vraiment là, mais ceux qui sont plus élevés, tirent les autres vers le haut. C’est un événement collectif.
Sahaja Yogi: Donc, il faut être parmi le gens?
Shri Mataji: Oui, parmi tous ceux qui sont des âmes Réalisées. Vous devez mêler à eux, leur parler, être avec eux. Vous devriez chanter des chansons, et ils apprécient mutuellement leur compagnie, c’est très agréable. La façon dont ils s’apprécient l'un l'autre est vraiment merveilleuse.
Je citerai un beau poème écrit par un poète très célèbre, Namadeva, qui n’était qu’un tailleur, et que Nanaka appréciait beaucoup. Nanaka lui a dit: "Maintenant, vous feriez mieux d’écrire en pendjab." Alors il a écrit un grand livre de choses en pendjab, et elles sont utilisée dans le Guru Granth Sahib. C’était un poète du Maharashtra.
Alors un jour, Namadeva est allé voir une autre âme Réalisée, qui était un potier. Son nom était Gora Kumbhar, et ce potier pétrissait l'argile pour faire des pots. Namadeva l'a vu là-bas, l’a regardé, il en est devenu vraiment stupéfait. Il a dit: "Je suis venu ici pour voir le Nirakara, pour voir le Sans Forme, et ici, il est dans la forme." Quelle appréciation ! Quelle adoration, et quelle compréhension mutuelle!
Mais ils étaient si peu nombreux. Ils ont tous été torturés et ennuyés, Je dois dire, des choses terribles, parce que les gens ne les comprenaient pas. Et tout ce qu'ils ont dit est la vérité. Chaque mot qu'ils ont dit est vrai. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990


On sait peu de choses sur la naissance de Namadeva ou Namdev. Sans doute né en 1270 à Gonabai au Maharastra, la durée de sa vie reste incertaine; il aurait migré plus tard au Penjab. Il a composé soixante et une louanges au Seigneur Suprême qui sont des chants (bhajans) de dévotion, inclus dans l'Adi Granth. L'Adi Granth appartient au livre sacré des sikhs, le Guru Granth Sahib qui contient ses prières juste aprsè celle de Kabir et de Baba Farid. Il serait mort en 1350.

Le Guru Granth Sahib est le livre saint des Sikhs, qui considèrent cet écrit sacré (Granth) comme étant leur maître spirituel (Guru et Sahib).
La majeure partie du Guru Granth Sahib a été composée par six gourous sikhs dont Guru Nanak et Guru Ram Das. Il contient également les traditions et les enseignements de treize Sants (Saints) du mouvement Hindu Bhakti, tels que Ramananda, Namadeva (ou Namdev) entre autres, et deux saints musulmans qui sont Kabir et le soufi Baba Farid (ou Cheikh Farid).

Nirakara est l’un des noms de Dieu en tant qu’absolu.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 18 septembre 2016

Etudes ou spriritualité: faut-il choisir?


Sahaja Yogini: Je suppose que vous avez beaucoup de communautés et de pratiquants à travers le monde.
Shri Mataji: Oui.
Sahaja Yogini: Je me demande si vous pourriez nous en dire un peu plus sur eux, combien en avez-vous? Quand ont-ils commencé, quand avez-vous- Rires
Shri Mataji: Je suis très mauvaise en comptabilité, c'est une chose que Je ne peux pas faire. Gros rires.
Je suis désespérante, Je vous le dis, vraiment Je ne comprends pas la comptabilité. Je ne comprends pas la banque, Je ne sais pas signer un chèque, Je ne suis vraiment pas douée pour cela et Je ne sais simplement pas comment on fait. Je ne connais pas ces choses, comment tenir une comptabilité.
Sahaja Yogini: Peut-être allez-vous nous raconter comment vous avez pris conscience que vous aviez quelque chose de très spécial à enseigner aux autres, et-
Shri Mataji: Je suis née comme ça, Rires. Juste née comme cela.
Sahaja Yogini: Et votre famille vous suit?
Shri Mataji: Je veux dire, mon père était une âme Réalisée, de sorte qu'il le comprenait. Et j'ai rencontré aussi quelques Saints. Mais personne n’était très pressé de s’y mettre, car ils avaient peur de la société. La plupart d'entre eux avait disparu dans l'Himalaya ou autres endroits, et ils ne voulaient pas en redescendre. Ils disaient : "C’est prendre un grand risque. Tentez votre chance!" Shri Mataji rit.
Sahaja Yogini: Si vous voyez, cette université est remplie de gens très engagés dans la connaissance livresque. Je veux dire, nous apprenons beaucoup, nous lisons beaucoup, et je pense que certains le font sans doute pour avoir un diplôme ou une situation. Mais je pense que beaucoup se consacrent vraiment intellectuellement à la lecture pour une meilleure compréhension. Or, quel rôle attribuez-vous à ce genre de recherche intellectuelle? Parce que si vous demandez aux gens s'ils veulent être Réalisés, ils vont peut-être dire: "Ah, pas vraiment," mais ils continueront de lire. Alors que voyez-vous, quel est le rôle de cette recherche livresque?
Shri Mataji: Vous voyez, si vous ne faites que lire des livres, alors vous vous perdez dans les mots, vous n’êtes pas dans la réalité. Et nous en avons eu tellement comme ça, voyez-vous, de grands savants, de première classe, et docteurs et des maîtres, toutes sortes de gens sont venus à Sahaja Yoga. Rires. Très cultivés.
Mais il y avait une chose commune à leur sujet: ils avaient cette sorte d'intelligence pour voir qu'il y a quelque chose au-delà de cela- voilà tout. Et cela a fait "tilt" pour eux, pour beaucoup d'entre eux.
Donc, ce n’est pas difficile. Vous n’avez pas du tout perdu votre énergie! Mais c’est comme si tout ce que vous aviez lu devait être relu à la lueur d’une torche.
Il y a un monsieur qui s’appelle Yogi Mahajan. Il est avocat, son père était juge en chef de la Cour suprême de l'Inde, une personne très savante, et il avait écrit beaucoup de livres aussi. Il est venu à Sahaja Yoga. Alors il a écrit un autre livre appelé "Gita Enlightened".
Maintenant, il y a un autre monsieur musulman à Paris, il s’appelle Djamel. Il est ingénieur en aéronautique. Il est en trin d’écrire le "Coran Enlightened". Il y a quelqu'un d'autre qui écrit la "Bible Enlightened". Leur éducation n’a pas été gaspillée. L'éducation est une technique, mais la créativité vient de votre Esprit. Ce serait comme si le verre était l'éducation, mais il lui faut contenir de l'eau pour qu’il soit complet.
....
Sahaja Yogi: En fait, je voudrais dire quelques mots à ceux qui étudient. J’étais en maîtrise de philosophie à l'Université de Bombay, et comme vous tous je suppose, j’avais l'habitude de lire. Après avoir lu, j’en suis arrivé à un point où, vous voyez, on est encore loin de la réalité, de la vérité. Je veux dire, vous prenez une théorie et vous pensez que c'est la meilleure. Vous en avez lisez une autre, vous pensez que c’est celle-là la meilleure. Mais les deux pourraient être tout à fait contradictoires. Alors, où est la vérité? Et en ne faisant que lire, j’ai personnellement pensé que ce n'était pas ce que je voulais vraiment des études universitaires. Et c’est à ce moment-là que je suis venu à Sahaja Yoga, et j’ai eu beaucoup d’expériences grâce aux bénédictions de Shri Mataji. Et je me réjouis, je veux dire que je souhaite que tous les chercheurs demandent à recevoir leur Réalisation, s’ils recherchent vraiment la connaissance. Je vous remercie.

Shri Mataji: Or, les théories qui semblent contradictoires, en fait, s’intègrent après Sahaja Yoga, s’intègrent totalement. Je vais vous donner un exemple. Maintenant, supposons que si J’ai tous les pouvoirs, Je suis la plus grande capitaliste. Mais Je ne peux pas vivre sans les distribuer, donc Je suis la plus grande communiste. Si vous n’avez pas de capital, comment pouvez-vous en distribuer? Mais c’est le capital de la spiritualité qui est important, pas ces choses ordinaires, elles sont transitoires.
Toutes les théories qui semblent contradictoires sont en fait intégrées. Toutes les religions qui semblent contradictoires, s’intègrent toutes. En fait, nous sommes intégrés en nous-mêmes, il se produit une totale intégration.
Donc, il n’est pas nécessaire de nier une quelconque religion, vous n’avez pas à argumenter, mais il faut voir la vérité par vous-même, qu’elles sont toutes une et même chose – qu’il n’y a pas de différences du tout. C’était le moment où il fallait le faire, c’était l’époque où il fallait le faire. Maintenant, c’est le moment pour l'éveil de la Kundalini, donc Je parle d'éveil de la Kundalini. Ce n'est pas l’époque où il ...faut sortir les Juifs de quelque part, ce que Moïse avait à faire. C’est donc un autre travail. Quelle que soit l’époque, la maturité de l'Arbre de vie, il faut le faire d’une certaine façon, c’est ainsi que cela fonctionne.
Donc, Je vous remercie beaucoup, c’est très gentil de m’avoir invitée. Je suis vraiment enchantée que des gens de cette intelligence aient accordé une certaine attention à Sahaja Yoga, qui est très humble. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990

Dan Costian a écrit Bible Enlightened et la lumière du Coran a été écrit par Flore Descieux et Djamel (voir Bibliographie). 

Image: Arbre de vie de Gustav Klimt (détail)
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 16 septembre 2016

Shri Ganesha vous parfume

« Dans la création, les fleurs expriment l'essence de Shri Ganesha. Et l'essence de Shri Ganesha provient de l'essence de la Terre Mère, c’est le parfum.
Ainsi, une personne qui est dotée des bénédictions de Shri Ganesha a un parfum, parfois de chandana [de bois de santal], parfois de roses, parfois comme ce gardénia. Vous ne savez pas d'où vient le parfum, le parfum vient de Shri Ganesh!

Et voilà ce qu’est en vous le magnétisme. Une telle personne a un parfum, elle embaume absolument tout le temps. Shri Ganesha émet toutes sortes de parfums à partir d'une telle personne. Et cela, vous ne pouvez seulement le sentir que si votre Shri Ganesha est bien. Il n'y a pas de fin à la description de cette grande divinité en vous. Il est juste installé en bas, il est tout le temps là, attendant d'être nettoyé pour pouvoir relever la tête, comme un lotus sortant de la boue. Vous l'aider à se manifestant simplement en le respectant et il sera là, parfumé en vous.

Il est si important pour ce pays, où nous avons relevé la tête sans s’être abandonné au Virata, à la collectivité, à Shri Krishna. Nous avons relevé notre tête, et avec Shri Ganesha, nous inclinons la tête, pour tous les bienfaits que Dieu nous a accordés.
Tout notre arrogance disparaîtra aux pieds de lotus de Shri Ganesha. Il nous donnera la sagesse. Il nous donnera du bon sens pour comprendre les choses. Il nous donnera le pouvoir de vaincre l’arrogance qui est en nous. C’est lui qui est le pourvoyeur de la connaissance, c’est lui qui nous donne la lumière.
Beaucoup de gens en Inde vénèrent aussi Shri Ganesha, et répètent : "Shri Ganesha, Shri Ganesha, Shri Ganesha, Shri Ganesha", et font toutes sortes de choses bizarres. C’est comme de vous duper vous-mêmes inutilement. Il est si simple d'établir Shri Ganesha en vous. Mais, comprenez qu'il est vital que vous les Sahaja Yogis, établissiez Shri Ganesha, qui est un pouvoir silencieux en vous, qui ne parle pas. C'est un pouvoir silencieux qui agit. Juste un pouvoir qui est dynamique et sans bruit, sans représentation.
Et c’est pourquoi Je dirais qu'aujourd'hui, après avoir dit toutes ces choses du fond du cœur, vous, les Sahaja Yogis, établirez Shri Ganesha en vous.
Et à partir de vous, vous émettrez de tels pouvoirs que les autres seront capables d'établir leur Shri Ganesha dans ce pays. 
Que Dieu vous bénisse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha Puja, San Diego, USA, 07/09/1986
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 14 septembre 2016

Science et spiritualité sont les deux aspects du même arbre

Chercheuse: Mais ai-je raison de comprendre que vous parlez des enfants comme des âmes Réalisées?
Shri Mataji: Oui.
Chercheuse: Dans ce cas, est-ce que la Réalisation de soi est un cadeau ou est-ce le travail de maturation d'une personne sur une période de temps?
Shri Mataji: C’est un - vous voyez, ceux dont Je dis qu’ils sont des âmes Réalisées, ont reçu leur Réalisation dans des vies antérieures. Et maintenant, ce n'est pas un cadeau, c’est juste un processus évolutif.
Chercheuse: D’accord.
Shri Mataji: Cela fonctionne, tout simplement. C’est un processus vivant d'une énergie vivante.
Sahaja Yogi: Je me demande si vous pensez qu'il y a une différence entre la psyché occidentale et orientale; et si vous en faites une, quelles sont ces différences selon vous?
Shri Mataji: Oui. Le mouvement occidental a été tourné vers l'extérieur, toute la civilisation a grandi comme un arbre. Mais il doit rechercher ses racines. A mes yeux, il n’y a pas deux choses, l’Est et l’Ouest - les racines sont les mêmes que l'arbre; et si l'arbre ne trouve pas ses racines, il sera détruit. Les deux sont essentiels, complémentaires l’un par rapport à l’autre.
Mais, Je vous l'ai dit, comme le climat en Inde a été très doux, ils se sont plus tournés vers la recherche d'eux-mêmes: "Pourquoi sommes-nous ici?" au lieu de combattre la nature. Mais si vous voyez- Je veux dire qu’à Londres, si vous devez sortir, vous mettez au moins quinze minutes juste pour enfiler toutes vos armes pour combattre le climat.  
Shri Mataji rit.
Dans notre pays, il vous suffit de sortir, pas de problème. Donc, nous n’avons pas eu à lutter contre la nature, donc nous sommes passés à autre chose; et c’était un très beau pays, plein de fruits et de choses, ainsi ils pouvaient très bien vivre dans la jungle. Même maintenant, si vous allez au pied de l'Himalaya, vous trouverez toutes sortes de fleurs, de belles choses. Bien sûr, maintenant, c’est détruit à cause de la civilisation.
Ainsi les gens se sont plus impliqués à rechercher ce qui est en nous, et c'est comme cela qu’ils ont su. Donc, la recherche externe au moyen de la science doit être motivée et nourrie par la spiritualité – c’est très important. Les deux sont donc parties intégrantes de la même chose.
Dieu n’a fait qu'un seul monde, un seul monde. Il n'a pas crée de multiples nations, nous l'avons fait. Et parfois, Je pense que nous voyageons comme des criminels avec notre numéro de plaque, vous voyez, un numéro de passeport, ce numéro-ci, ce numéro-là. Dieu n'a pas fait les choses de cette façon, c’est de notre fait; car nous rions de la même façon, nous sourions de la même façon, nous aimons la même façon, tout est pareil. Mais il a dû créer une variété de visages, sinon nous serions ennuyés ferme!

Vous serez surpris, nous avons ces quarante nations dont J’ai parlées (où Sahaja Yoga se pratique). Surtout les Russes. Je dois dire un mot aux Russes en particulier vous voyez. Quelles qu'aient pu être les erreurs de leurs administrations et des choses dominantes, quoi qu’ils aient eu, il y a quelque chose de bon : comme ils ne se sont pas mêlés de politique et autres, vous voyez, ils ont utilisé leur mental pour chercher à l'intérieur d’eux-mêmes. Ce sont des gens très instruits, très bien éduqués, des scientifiques très profonds aussi, mais ils ont tous, dans leur tête, une place pour la science et une autre pour l'Esprit. 
Et J’ai été étonnée quand Je suis allée à Leningrad (Saint-Pétersbourg), et qu’ils n’avaient jamais entendu parler de moi - parce qu'il n'y a pas de livres sur Sahaja Yoga, et Je n'ai jamais écrit de livres jusqu'à présent - il y avait deux mille personnes assises à l'extérieur et deux mille à l'intérieur, dans le hall. Et après la conférence, J’y ai donné la Réalisation - bien sûr, cette Réalisation a fonctionné en masse (en français dans le texte) - et quand ils sont sortis, ils m’ont tous me demandé: "Mère, et nous? …et la salle est petite." "Si vous pouvez venir ici demain, Je serai là." Le lendemain matin, Je suis allée là-bas, les deux mille, ceux de l'extérieur et ceux de l'intérieur, tous étaient là pour me rencontrer. Et maintenant, c’est devenu une sorte de, vous pouvez dire, une sorte de grande vague de Sahaja Yoga.
Ils ont envoyé des gens pour un tournage en Inde, et ils nous ont accepté comme une organisation indépendante pour les traitements médicaux, pour l'éducation. Ils vont nous donner un grand bâtiment, tout, Je veux dire, le gouvernement, tout ce que nous voulons! Donc, en fait, ils étaient simplement en attente de cela, ils l’attendaient simplement. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 13 septembre 2016

"Ali Mollah Ali Mollah Ali Ali", par le groupe Nirmal Sangeet Sarita


Ali Mollah Ali Mollah Ali, Nirmal Sangeet Sarita.
Chanteur: Anil Kumar.
On entend aussi Babamama scander le rythme.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 12 septembre 2016

La première prière à Shri Ganesha

« Avons-nous écarté toute sagesse de nos esprits qu’il nous est impossible de voir ce que nous avons fait à nous-mêmes?
On n'a pas d’estime de soi.
L’arrogance poussée à cette limite est très dangereuse, extrêmement imprévisible. Et Dieu seul sait ce qui peut sortir de toutes les entreprises hasardeuses que nous avons traversées.
Je dirais que pour les Sahaja Yogis, J'ai donné quelques instructions sur la façon dont ils doivent respecter leur vie privée. Surtout les femmes d'Amérique, si elles doivent être les shaktis, elles doivent avoir l'estime d'elles-mêmes, le respect de leur chasteté. Mais il est très surprenant que, lorsque nous voyons tout ce qui se passe à l’extérieur, même après avoir commencé Sahaja Yoga, certains d'entre nous essayent de faire partie de ceux qui vont en enfer. Si vous devez sauvez les gens, alors essayez de consolider correctement votre position.
Shri Ganesha a quatre mains et la main qui porte l'arme destructrice Parasha (la hache) est celle à laquelle vous devez faire attention. Voilà ce qu’est son travail et si vous le négligez, cette force agira, et agira avec tant de véhémence que, malgré votre Réalisation, il se peut que vous ne puissiez pas vous sauver. Ne prenez pas votre Réalisation pour quelque chose d’acquis. Tant que votre Ganesha n’est pas établi, votre Réalisation n'a pas du tout de sens. Observez-vous: avez-vous des yeux adultères? Avez-vous un esprit adultère? Qu’attendez-vous de Sahaja Yoga? Tant de personnes croient qu’avec Sahaja Yoga, Dieu vous bénit, vous devez ensuite recevoir une bonne santé, de l'argent et une position sociale, le pouvoir.
La première chose que vous devez demander, c’est d’avoir en vous le pur Ganesha, nirmal Ganesha:
"Oh, Mère, s'il vous plaît, donnez-nous la bénédiction d’établir la pureté au sein de notre principe de Ganesha."
Dans vos relations, votre attitude, votre comportement, essayez de vous évaluer: êtes-vous innocents? Le Christ a dit que tout ce qui sera fait contre lui pourra être toléré mais rien contre l'Adi Shakti (Le Saint-Esprit). Mais Je dois vous dire, en tant que Mère, que ce n’est pas vrai. Peut-être que certaines choses peuvent être tolérées contre moi, mais rien contre le Seigneur Jésus-Christ, rien contre le Seigneur Ganesha. Tout ce que vous ferez contre lui après la Réalisation sera retenu contre vous et vous serez jetés hors du royaume de Dieu et serez absolument dégradés. C’est une chose qui ne sera pas tolérée, ne sera pas pardonnée, ne sera jamais acceptable. Quoi que vous ayez fait, le passé est terminé maintenant, parce que vous êtes un nouvel oiseau. Mais après être devenu cela (Réalisé), si vous essayez de suivre ces idées fausses ou de vous y adonner, Je ne pourrai pas du tout vous aider. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha Puja, San Diego, USA, 07/09/1986

Dans le Nouveau Testament, Matthieu 12.31 à 33:
"Sur quoi je vous dis: toute faute, tout blasphème seront remis (pardonnés) aux hommes, mais le blasphème contre le Souffle ne sera pas remis. 32 Qui dit une parole contre le fils de l’homme, cela lui sera remis. Mais qui parle contre le Souffle Sacré (le Saint-Esprit), cela ne lui sera pas remis, dans cette ère, ni dans celle qui vient. 33"

Les attributs de Shri Ganesha:
-La hache (Parashu) est un emblème très souvent représenté pour Ganesha. La plupart du temps, il la tient dans la main droite supérieure. La hache vient de Shri Shiva. Parashurama, un avatar de Vishnou, l’a aussi reçue de Shiva.
-Le plateau de friandises (modaka) est l'attribut le plus célèbre. Tenu par sa main gauche inférieure, ces modakas, qui sont comme des petits pains, sont le symbole de la sagesse suprême selon le Padma-Purana. 
-Ganesha tient un lasso ou un nœud coulant (pasha). Cette corde est parfois représentée comme un serpent étroitement enroulé autour de son poignet. 
-L'aiguillon ou le crochet (ankusha) est utilisé pour conduire les éléphants et symbolise sa souveraineté sur le monde. 

Le péché contre l'innocence, comme les actes de pédophiles, ne sont pas pardonnés.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 11 septembre 2016

Le mariage est la base de l'innocence dans la société


« Lorsque vous tirez votre Vishuddhi vers le haut, comme ça, Shri Mataji lève la tête vers le ciel, vous voyez le résultat de cela dans ce pays qui est le pays du chakra du Vishuddhi: vous avez commencé à aller vers les machines qui sont contre-nature, à extraire la nature, perturber la nature en créant des bombes atomiques, en changeant l'atome, en le cassant. Cela signifie que, en relevant la tête en, vous êtes allés contre la nature elle-même. Mais si cela a été fait avec obédience envers Dieu, avec votre tête penchée vers la Terre Mère, Shri Mataji baisse la tête, cela ne vous aurait pas nui.

Mais quand vous vous êtes complètement coupés de cette nature, qui est si abondante, qui est si gracieuse - hier, vous avez vu les belles photos de la nature qui vous entoure dans ce pays, un pays aussi riche comme l'Amérique, sans aucune reconnaissance envers son Créateur, a levé la tête vers le haut – c’est ainsi que le problème Vishuddhi a commencé. Dans tous les domaines de la vie, la structure sociale en son entier a été construite pour lutter contre la nature, pour ne pas aller de pair avec la nature. Donc, la première attaque a atteint l'innocence elle-même - le Mooladhara lui-même. Ainsi, les attitudes naturelles du Mooladhara ont été abandonnées.

L’institution du mariage a été établie bien avant le Christ, bien avant Abraham, bien avant Moïse. Et un mariage sanctifié, (c'est-à-dire) qui a été béni par la société, était accepté depuis longtemps. Mais l'homme, dans son arrogance, a élevé la voix contre le mariage, contre cette façon naturelle de mener une vie saine. S'il était naturel d’agir de la façon dont les gens conduisent leur vie privée, pourquoi développent-ils toutes sortes de maladies? Si vous êtes quelqu’un de naturel, vous ne développez pas de maladies. Comme vous êtes anti-nature, voilà pourquoi. Dans ce pays, combien d'hommes et de femmes ont été assassinées à cause de la jalousie? S'il était naturel d'avoir des relations amoureuses avec dix hommes et dix femmes, alors pourquoi y a-t-il de la jalousie? Vous devriez être heureux, si s’était vraiment naturel.
Parce que la tête a été relevée au niveau du chakra du Vishuddhi, sans obédience envers Shri Krishna, une atmosphère anti-vie, anti-biotiques rires, a commencé à se développer. Et ce genre de vie a entraîné ce grand pays au bord de la destruction totale.

L'attaque de l'innocence est la plus grande faiblesse de ce pays. Ne pas valoriser la puissance de la chasteté et d’une vie chaste est la plus grosse erreur qui a été commise par les gens qui ont commencé toutes sortes de tendances et de modes. Ganesha est la racine de la création. Quand vous allez contre le principe de Shri Ganesha, vous commencez à perdre vos racines, vous n’avez plus de racines du tout. Ensuite, vous êtes entraînés vers tout ce qui sort qui est stupide, nouveau. Tant et si bien que quelqu’un comme Freud a été vénéré et qu’ils ont oublié le Christ qui a dit: "Tu n'auras pas d‘yeux adultères" Pour Ganesha, à ce niveau (Agnya), même les yeux doivent être innocents. Il ne devrait y avoir aucune concupiscence dans vos yeux.
Mais l'arrogance les a amenés à penser: "Quel est le problème? Qu'est-ce qui ne va pas ici? Qu'est-ce qui ne va pas là? "Maintenant, le pays tout entier est confronté à une grande crise à cause des entreprises arrogantes. Pourtant, ils font un martyre de tout ce qui est destructeur.
Il y a une très grande responsabilité qui pèse sur les Sahaja Yogis qui vivent sur la terre de Shri Ganesha. Mais pour les gens qui vivent dans le pays de Shri Krishna, la responsabilité vous pend au cou. Rires, et vous ne pouvez pas y échapper.
Tant que vous ne comprenez pas l'importance qu’a l'innocence dans votre vie, vous ne pouvez pas sauver ce pays, quoique Je puisse tenter de faire en ce sens. Il n’y a que vous qui allez le sauver. Il n’y a que vous qui allez le faire. Lorsque la kundalini s’élève, Shri Ganesha est éveillé en vous, ce Ganesha que vous n’avez jamais respecté, sort lentement de son sommeil, de la douleur et les blessures qui lui ont été infligées. Pourtant, il se relève. Mais encore- comment allons-nous le nourrir? Comment allons-nous nous occuper de sa croissance?
La responsabilité des Sahaja Yogis d'Amérique est très grande. Ils ne peuvent plus tricher avec eux-mêmes. Ils ne peuvent pas se satisfaire de leur arrogance. Les erreurs ont été graves. Donc, vous devez prendre cela comme une croisade contre ces erreurs et établir votre Shri Ganesha dans une forme complète, afin qu'il vous donne l'équilibre nécessaire et les racines pour vous nourrir. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha Puja, San Diego, USA, 07/09/1986

Quand l’homme a relevé la tête, il a quitté le stade animal mais s’est aussi coupé de la Terre Mère: son ego s'est développé, mais il a tellement pris d'importance qu'il a coupé l'homme de la nature. La première conséquence, c'est que l'homme a perdu son innocence naturelle.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 10 septembre 2016

Sahaja Yoga est facile

« Prenez une flamme ou du feu, quelle est la puissance du feu? La puissance de feu peut être de donner de la lumière, de pouvoir brûler des choses. Mais supposons qu'il n'ait pas ce pouvoir, alors qui se souciera du feu? Personne. Donc, quiconque ne possède pas encore le pouvoir d'être l'Esprit est vain.
Donc cette puissance, cette Shakti, doit être éveillée en nous, parce que nous ne possédons pas le pouvoir de l'Esprit. Nous devons avoir ce pouvoir de l'Esprit. C'est n’est possible que si vous obtenez votre Réalisation du Soi. C’est pourquoi il est très important de prêter attention à notre pouvoir.
Or, cette puissance est faite tout comme la puissance d'une mère. La relation maternelle est la relation qui a le plus d’amour, et à travers cette relation  s’exprime tout l'amour.
Voilà pourquoi la Shakti est une mère, et l'affection, l'amour, la patience que la mère a pour ses enfants, la Shakti possède aussi les mêmes pouvoirs, vous voyez, et c’est pourquoi la Shakti ne peut jamais vous blesser. De toutes ces Shaktis, de toutes ces puissances (Mahalakshmi, Mahasarasvati, Mahakali), la plus élevée de toutes est ce que nous appelons la Kundalini, parce que sans elle, vous ne pouvez pas obtenir votre Réalisation. Mais aussi, nous pouvons dire que celle qui est plus élevée ou complémentaire, c’est la puissance Mahalakshmi.
Sans Mahalakshmi vous ne pouvez pas vous élever. Elle est l'échelle grâce à laquelle la puissance Kundalini peut s’élever. Donc, ces puissances sont toutes deux très importantes et très connectées l’une à l’autre.
Le principe de Mahalakshmi s’éveille lorsque nous en avons fini avec celui de Lakshmi.
Par exemple, en Occident, les gens en ont assez de l’argent, assez de toutes ces richesses et le reste. Ils se demandent: "Qu'avons-nous accompli? Nous avons adopté des déséquilibres, alors que faudrait-il faire? Nous devons trouver l’équilibre." Alors, comment peut-on s’équilibrer soi-même?
Il nous faut la connaissance de l'Esprit: on appelle cela "adhyatma" (transcendance, concernant l'Esprit). Vous devez savoir ce qu’est la connaissance de l'Esprit. Et pour avoir la connaissance de l’Esprit, la Kundalini doit être éveillée, et vous devez être connecté à cette puissance omniprésente.

Une fois que cela arrive, vous vous unissez simplement à cette énergie et vous vous transformez intérieurement, car la lumière est là et grâce à la lumière, vous pouvez voir tous vos problèmes, tous vos défauts, et aussi, vous savez comment les corriger. La chose la plus facile à faire, c’est de se transformer intérieurement par Sahaja Yoga. Vous tous avez été vraiment transformés, et maintenant, Je trouve qu’il est même difficile pour moi de vous reconnaître, parce que tous vos visages sont modifiés, vos attitudes ont changé, vous avez l’air si différents, si beaux.
Aujourd'hui, il semble que ce soit une journée spéciale pour moi. Ici, dans le temple Mahalakshmi, cette Mahalakshmi a été éveillée, et Je me sens vraiment dans cet état de conscience sans pensée.
Je ne sais pas comment Je parle; et Je suis juste plongée dans cette humeur méditative, absolument plongée dans l'état méditatif. Parce que quand vous êtes à l’équilibre, vous ne pensez pas, vous êtes en méditation. Voilà pourquoi Mahalakshmi est très importante. Alors, quand vous en avez assez, vous pouvez sentir qu'il manque quelque chose, et alors vous adoptez le principe de Mahalakshmi. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahalakshmi puja. Kolhapur, Maharashtra, Inde, traduit de l’hindi, 21/12/1990.

Mahlakshmi représente l'équilibre intérieur et aussi l'évolution spirituelle. C'est notre insatisfaction qui nous pousse à rechercher autre chose que la satisfaction matérielle, caractéristique agissant au niveau du chakra de Mahalakshmi,  L façon la plus facile d'évoluer, c'est de laisser la Kundalini faire le travail. C'est pourquoi Sahaja Yoga est si naturel et si spontané.
Publié par dictionnaire sahaj yoga

vendredi 9 septembre 2016

Shri et Lalita chakras prennent tout en charge


« Il faut comprendre que quoi qui ait été écrit et dit sur toutes ces grandes choses en Inde, les gens peuvent les connaître en paroles, mais ils n’en ont pas l'expérience. Alors avec Sahaja Yoga, il est très important de leur donner cette expérience, afin qu'ils puissent vraiment vérifier que tout ce qui est dit dans la science de la spiritualité au sujet de l’obtention de la Réalisation est absolument vrai. Non seulement cela, mais c’est une expérience pratique et toute personne qui obtient la Réalisation peut le comprendre très bien.
Donc, nous sommes ici dans un lieu très saint, mais plein de gens impies. Il y a encore de très, très bonnes personnes ici aussi, et grâce à Mahalakshmi, ils font de très bons ornements parce que ces ornements sont offerts à la Déesse. Vous pouvez sentir ici une sorte de sentiment retenu pour Dieu, un sentiment de spiritualité. Mais ils n'ont pas reçu l'expérience que vous avez, ainsi vous êtes beaucoup plus éminents que tous les autres....

On dit que ce temple a été fait car c’est un swayambhu - il est sorti de la Terre Mère. Vous pouvez vous voir s'il y a des vibrations et de plus, vous devez savoir que les pujas faits aux divinités sont faits par des gens qui ne sont en aucune façon religieux, mais qui sont des commerciaux.
Le mercantilisme ne peut jamais vous donner de satisfaction totale, ne peut jamais vous donner aucune satisfaction. De plus, cela peut vous entraîner vers quelque chose d'inconnu, sur des rives dangereuses. Mais si votre foi est pure, sans avidité, sans aucune demande, alors vous vous approfondissez intérieurement, ce qui est très utile après Sahaja Yoga.

C’est une chose remarquable de voir que Shri Chakra est ici et de voir la façon dont ils ont fait le calcul complet du chakra de Shri. J'ai rencontré un scientifique en Russie, à Moscou, qui a fait une recherche, très recherche intensive sur ce chakra de Shri. Or, le chakra de Shri se trouve sur le côté droit, et le chakra de Lalita sur le côté gauche. Donc, tout ce que nous faisons avec les mains après la Réalisation est opéré sur le côté droit par le chakra de Shri et sur le côté gauche par le chakra de Lalita. La façon dont ils fonctionnent est une chose très compliquée, mais nous n’avons pas à nous en soucier.
Dès que vous mettez votre main vers quelqu'un, le chakra sait comment fonctionner. Il agit de lui-même, comme un mécanisme intégré qui sait quel genre de vibrations donner à une personne en particulier, pour telle raison particulière, ou dans un but précis.
Si cette personne a certains défauts, ces chakras savent aussi ce qu’il faut émettre et la façon de procéder pour y arriver. Donc, ce n’est pas que nous ayons seulement un éveil de la Kundalini, mais ces chakras sont aussi éveillés, ces deux chakras sont éveillées en nous grâce à la Kundalini.

Mais si vous avez un problème de Vishuddhi, alors vous pouvez avoir l'impression que vos mains sont raides, que vous ne sentez pas de guidance, ou dira-t-on, les intentions divines de la Réalisation, car en vous mettant à utiliser vos mains, vous ne ressentez pas les vibrations. Dans ce cas, comment saurez-vous ce qui se passe?
C’est un mécanisme très complexe, et pour lequel ces instruments ont déjà été faits, ont déjà été préparés. Ils sont tous doués de la connaissance nécessaire, comme un feed-back, comme on dit, ou une programmation complète. Donc, dès que vous mettez votre main vers une personne, la programmation commence à fonctionner, comme cette programmation est faite par Dieu Tout-puissant, elle ne peut jamais se tromper. En ce qui concerne Sahaja Yoga, elle ne peut pas être deux choses différentes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahalakshmi puja. Kolhapur, Maharashtra, Inde, traduit de l’hindi, 21/12/1990.

Le temple de Mahalakshmi à Kolhapur dans le Maharashtra, en Inde, est l'un des pithas (sièges) de la Shakti énumérés dans divers Puranas de l'hindouisme. L’immolation de Sati est à l'origine des temples Shakti Pitha. Celui de Kolhapur est l’un des six endroits formés à partir des morceaux tombés du corps de Sati Devi, alors que Shiva portait son cadavre. Les yeux de Sati sont dits être tombés ici. Mais le temple tirerait aussi son nom de Mahalakshmi, l'épouse de Vishnou, et il est dit que le couple divin résiderait dans la région.
Publié par dictionnaire sahaj yoga

jeudi 8 septembre 2016

Promettez-moi de ne pas vous diviser

«Il fut un temps où, pendant de nombreuses années, Shri Mataji invitait régulièrement les coordinateurs des pays et les Yogis anciens à venir la rencontrer pour discuter de divers sujets liés à Sahaja Yoga. Lors de l'une de ces réunions – c’était à l'un des pujas de Cabella au printemps de l'année 2001 – voici ce qui s’est passé.

Nous étions un groupe d'une quinzaine de coordinateurs, qui avait été invité à rencontrer Shri Mataji au château. L’ambiance était expectative et silencieuse. Assis dans le salon, nous attendions que Shri Mataji sorte de sa chambre. Normalement, au début de ces réunions Shri Mataji nous accueillait et peut-être nous demandait si tout allait bien, disant des choses comme: "Comment vas-tu ? Et ton travail " Mais cette fois-ci, c’était différent.

Après avoir attendu un certain temps, la porte de sa chambre s’est ouverte et Shri Mataji est apparue, vêtue d'un sari rouge foncé. Elle nous a accueillis brièvement, s’est dirigée vers sa chaise, et a immédiatement commencé à nous parler de manière très décisive. Elle s’est adressée à nous en termes clairs: "Maintenant, vous devez tous me promettre que vous ne vous diviserez pas, comme vous l'avez fait avec tous les autres."
Avant de pouvoir s’interroger sur ce qu'elle voulait dire, et qui étaient ces "autres", Shri Mataji a poursuivi en disant comment, après le départ de chaque incarnation, leurs adeptes avaient invariablement commencé à être en désaccord les uns avec les autres et avaient commencé à créer des divisions. Elle a expliqué comment, à l'époque du Christ, ils avaient permis à quelqu'un comme Paul de mettre la main sur les enseignements, ou comment, presque immédiatement après la disparition du Prophète Mohammed, les êtres humains avaient pris les choses en main et créé une division. Elle a parlé de la façon dont, dans de nombreuses religions- le bouddhisme a également été mentionné- les êtres humains changeaient et déformaient l'héritage de l’incarnation et fabriquaient un système à partir de celui-ci.

"Mais vous devez me promettre que vous ne ferez pas cela pour moi" a dit Shri Mataji dit après un certain temps. "Et, si Je suis l’Adi Shakti, alors la seule chose que vous ne pouvez pas me faire, c’est de plus tard, créer des divisions entre vous."
Shri Mataji s’est montrée très préoccupée par la perspective que cela pourrait se produire. Elle a expliqué que la solution se trouve dans le fait d’avoir des vibrations. Si nous sommes vraiment dans l'état où les vibrations guident nos pensées et nos actions, alors de telles divisions ne peuvent pas se produire. Elle nous a averti que si la division et la discorde apparaissaient, ce serait le signe que nous ne sommes pas en harmonie avec elle ni avec les vibrations.

Elle a poursuivi en disant que l'autre atout très important que nous avons, c’est la collectivité. Elle a beaucoup insisté sur l'importance de la collectivité : comment, comme un seul corps, nous devons rester unis les uns aux autres et vraiment préserver l'unité et ne pas permettre qu’il y ait des divisions. Elle nous a dit que si nous sommes ses enfants, nous ne pouvons pas permettre que cela lui arrive, à elle et à Sahaja Yoga, que c'est une responsabilité que nous avons envers la création elle-même.
Shri Mataji nous a ensuite fait faire une promesse. Avec une calme détermination, elle a regardé chacun de nous dans la chambre.
"Alors, allez-vous m’en faire la promesse?"
"Mère, nous vous en faisons la promesse." a-t-on répondu, chacun d’entre nous, individuellement et de façon collective. »
D’après le témoignage d'un ancien Sahaja Yogi
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 7 septembre 2016

Ganesha et Hanuman sont pareils

« Pour avoir davantage d'amusement, nous avons Hanuman. Ils sont tous les deux semblables (avec Shri Ganesha), il assiste l’aspect ludique de Shri Ganesha. Comme Ganesha, qui joue des tours amusants aux gens qui sont sur le côté gauche, lui joue des tours aux gens du côté droit.
Par exemple, il y avait une personne qui se lamentait trop car son mari était décédé: "Que faire maintenant? Je suis finie, ceci et cela", vous voyez. Et soudain, elle a vu son mari marcher dans la pièce (ce qui l’a rassurée). Mais il ne fait cela qu’aux gens qui sont innocents. Les fourbes, il les punit. Il n’arrêtera pas de leur donner du fil à retordre, davantage et davantage de misères, et dira: "Allez pleure encore, pleure davantage. Tu veux pleurer? D’accord, vas-y, pleure encore."

Et Hanuman, de son côté, disons par exemple, que lorsque Lakshmana a été malade et que Hanuman devait trouver une herbe médicinale poussant sur une grande montagne, Il a rapporté toute la montagne, vous voyez, et il a dit: “Je n’avais pas le temps de la chercher, vous voyez, alors il vaut mieux de la rechercher ici.” et Il a rapporté la montagne toute entière. Rires 
Lui aussi, il a le même style, il peut être très, très destructeur par rapport à des gens très égoïstes comme Ravana, dont il a brûlé tout Lanka.

Si on peint Ganesha en rouge, Hanuman est peint en orange.
Et comme Ganesha doit s’établir en un point d’une façon permanente, il utilise Saint Michel pour parcourir de haut en bas le canal gauche, alors qu’Hanuman peut monter et descendre (le canal droit) il n’a pas besoin de s’établir en un endroit. 

Mais bien que Ganesha soit une Déité fixe- sthita (posé, établi) c'est celui qui doit être assis- une fois qu’il est établi, il émet des vibrations qui vont partout. Il est la source de l’innocence. Il est la source des vibrations. Il est tout, d’une certaine façon.

Quand il s’élève en vous, il est Mahaganesha. Shri Mataji touche son Back Agnya
Et chez Dieu, il descend en tant que Ganesha, à partir d’ici, depuis l'arrière. Shri Mataji touche son Back Agnya

Donc, lorsque vous pensez trop à la sexualité, vos yeux s’abîment, parce que vous utilisez votre Mahaganesha (le chakra qui contrôle les yeux). Votre Mahaganesha s’abîme, et vos yeux commencent à vaciller. Les yeux perdent leur innocence, leur pureté, et ils commencent à absorber tout ce qui est sale. Les yeux, qui sont purs et innocents, donnent de l’innocence aux autres. Non seulement cela, mais ce sont par les yeux que l’Esprit observe les choses.
Il a de nombreuses combinaisons, dont Je n'ai pas le temps de vous parler, mais c’est une très mauvaise chose si les gens ont ces yeux impurs, ces yeux négatifs car n’importe quelle personne négative attirera votre regard. Parce que c’est un jeu satanique de la négativité que vous jouez maintenant. C’est ce que nous faisons quand nous ne plaçons pas Ganesha aux bonnes places. Si nous devons faire que Ganesha se reflète dans notre Mahaganesha, à ce stade (Back Agnya), nous devrions essayer de garder les yeux très purs, afin de maintenir pur le siège de Mahaganesha.»
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Genève, 22/08/1982

L’histoire de Hanumana et de la montagne se trouve dans le Ramayana.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 6 septembre 2016

Ne mentalisez pas la sexualité

« Or, ce Ganesha (en nous) quand il est nourrisson, comme vous le voyez chez les nourrissons, les enfants sont extrêmement protecteurs ou on peut dire vaillants, vis à vis de quiconque affectant leur innocence. Quand ils sont tout jeunes, ils ne sont même pas conscients (de leur sexualité). Mais légèrement, dès qu'ils commencent à grandir, ils deviennent très conscients et n'aiment pas enlever leurs vêtements en présence d’autres personnes, ils deviennent très timides par rapport à leur innocence. Je ne veux pas dire timides, la timidité n'est pas la pudeur, mais pudiques, afin que leur innocence ne soit pas attaquée.
Si leur innocence n’est pas attaquée et qu’ils sont pures, s'ils voient une femme nue, ils fermeront les yeux, ils ne voudront pas voir une femme nue, ou un homme nu. Donc, c’est une compréhension innée, une compréhension intuitive de l'importance à devoir préserver son innocence.

Maintenant, qu’est-ce que l'innocence intérieure? Que fait-elle pour nous? Il se trouve, Je vous l’ai déjà dit, qu’elle nous donne la sagesse.
Nous faisons toutes sortes de bêtise avec notre ego, comme ce que J’ai décrit chez le président (Reagan) et tant d'autres à cet âge et à cette position élevée, car le principe de Ganesha est totalement absent.

Nous sommes allés à Brighton où ils ont une espèce de plage, là où vous pouvez faire du nudisme. Et ma femme de chambre, qui est innocente, vous voyez, nous sommes allées là-bas, et elle n'a pas pu comprendre, vous voyez, elle m'a demandé: "Pourquoi font-ils cela?"
Mais, comme vous le constaterez, il est difficile en occident de trouver une personne vraiment sage. Vous pouvez dire que les gens sont plus qu’instruits et qu’ils sont très qualifiés dans une autre compréhension, celle de l'aspect matériel de la vie et tout cela, mais en ce qui concerne la sagesse, on peut être choqué de la façon dont ils sont. Je veux dire, Je ne comprends tout simplement pas quelle la sagesse se trouve derrière cela.

Parce que toute leur sagesse n'est devenue rien d'autre qu’une sagesse sexualisée. Ils pensent toujours à la sexualité et ils veulent toujours comprendre toutes les absurdités du sexe. Si vous commencez à penser à votre sexualité, votre innocence sera naturellement tout de suite détruite. Parce que vous ne pouvez pas utiliser votre intelligence pour la sexualité. Je ne comprends pas la sagesse de cela : comment vous pouvez rationaliser le sexe? C’est une chose si spontanée! Et si vous intellectualisez ce sujet, allez-vous en jouir? Comment pourriez-vous? Ce serait comme de dire que nous pouvons transformer une fleur en fruit par la pensée. » 
Shri Mataji Nirmala Devi, Shri Ganesha Puja, Genève, 22/08/1982
 

La sexualité est une activité naturelle qui ne s'oppose pas à l'innocence, et qui se vit dans l'intimité d'un couple. Shri Ganesha s'exprime en nous par la sagesse et aussi la pudeur. La pudeur est une protection naturelle contre les excès de la personnalité.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 30 août 2016

Joyband, Bella Vita 2011



Musique tzigane et fusion à Bloxham Farm, Angleterre, le premier Juin 2011 Violon, voix: Gaby
Accordéon: Didier
Publié par dictionnaire sahaja yoga