mardi 13 juin 2017

La joie de l'Esprit sera connue de tous

« La joie réside en nous dans un autre royaume dont nous ne sommes pas conscients. Au niveau de la conscience humaine, nous ne pouvons pas ressentir cette joie. La conscience humaine n'est jugée que par nos projections mentales. Toutes nos expériences sont basées sur la satisfaction de notre ego ou de nos conditionnements. Nous projetons notre mental, imaginons quelque chose et nous nous mettons à le suivre. Toutes les institutions humaines ne sont rien d‘autre que des projections du mental qui est un mythe limité.

Nous nous identifions à différentes sortes d'idées, de pensées, de théologies, qui sont toutes des projections mentales. Tous ceux qui sont venus avec une plus grande conscience, nous avons dissous leur message dans ces projections mentales. Même les grandes écritures ont été transcrites à travers ces projections mentales. Mais cet mental qui est une chose limitée, ne peut pénétrer le subtil, là où nous devons trouver la source de la joie, l'Esprit.
Comme vous le savez, si vous devez étudier la microbiologie ou l'histologie, vous devez utiliser un microscope. De même, si vous devez connaître les forces et les lois divines, la façon dont elles agissent, vous devez d'abord devenir l'Esprit.

La projection mentale peut parfois être très dangereuse. Cela peut former une grande barrière, loin, très loin de la réalité. Pour transcender cette barrière, il faut oublier son mental pendant un instant. Mais tout ce qui est inconnu n'est pas divin. Si quelqu’un est un fou, lui aussi a oublié son mental, mais il n'est pas divin. Ou une personne possédée n'est pas non plus quelqu’un ayant une compréhension divine. Il faut donc comprendre que, quand on dit: "Vous devez savoir", cela ne signifie pas que vous devez savoir les choses au moyen du mental. Vous devez les connaître avec votre Esprit. C’est pourquoi il est très important de devoir éveiller son Esprit en soi-même.

Or, nous avons tant de méthodes artificielles avec lesquelles nous nous mettons à croire que notre Esprit s’est éveillé. Par exemple, en Inde, nous avons une coutume appelée "yajno pavita", c’est lorsqu’on dit que "cet enfant est devenu un brahman" ce qui signifie une âme Réalisée. Nous avons, parmi les chrétiens, le baptême. Ce n'est pas un événement réel, c'est juste, juste une dramaturgie artificielle. De même, ils ont, dans l’islam, des rituels, idem pour la religion juive. Chaque religion a le problème de s’adonner à des rituels artificiels.

Alors, quel est le véritable rituel? Si nous devons devenir l'Esprit, c'est définitivement par un processus de l’évolution. Si c'est un processus de l’évolution, il doit s'agir d'un processus vivant. Logiquement, alors, ce véritable processus d’évolution dépasse les êtres humains. Comment sommes-nous devenus des êtres humains à partir d'amibes? Pouvez-vous le concevoir? Nous étions tous des amibes, de petits animaux unicellulaires et aujourd'hui nous sommes des êtres humains! Qu'avons-nous fait pour devenir des êtres humains? Rien, c’est totalement un cadeau. Tout a été si spontané et vivant. Donc, tout ce qui doit vous arriver doit se faire spontanément. Toutes les choses spontanées sont vivantes. Rien de ce qui est mort n’est spontané. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme publique, Maison de la Mutualité, Paris, 06/06/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire