dimanche 11 juin 2017

Quand la science rencontre la religion


« En Russie, les gens ont, en quelque sorte, l’esprit très large. Non seulement cela, mais les scientifiques surtout, ont l’esprit très ouvert et ont été très opprimés. Ils ont donc essayé de découvrir les choses les plus subites, pas seulement en découvrant des choses en chimie ou sur certaines propriétés physiques de la lumière, mais ils ont voulu s’intéresser à l’aspect le plus subtil et ils ont déjà acquis une grande connaissance des auras – les auras autour des mains, les auras autour du corps.
Ils ont fait tant de recherches et leurs résultats ont été acceptés dans le monde entier.

Or, cet homme (Anatoli Akimov), était un spécialiste, Je pense, parce qu’il est très connu, c’est quelqu’un de très connu et qui a un poste très important. Il a dit s’occuper de 150 organisations. C’est quelqu’un de très humble et très agréable. Et quand il a présenté cette découverte, J’étais d’une certaine façon heureuse car scientifiquement, si cela est prouvé, alors personne ne peut le remettre en question.
Il a déjà écrit un livre, plein d’algèbre complexe, sur ce qu’il voulait prouver. Il a dit qu’il y a un vide - au-delà de la conscience, il y a du vide et c’est dans ce vide seulement que vous pouvez connaître la vérité, et une fois que tout ceci devient la réalité, c’est une science- et c’est ainsi que cela a été transformé en science.
Il a montré beaucoup de mes photographies - surtout celle où énormément d'énergie sort de mon Sahasrara - quand nous étions sur un bateau (en Grèce).
Il a donc déclaré: "Elle est la source de toute l'énergie cosmique" - et c'est ce qu'est l’Adi Shakti. C'est elle qui crée tout. Toute l'atmosphère que nous connaissons est très artificielle mais quand vous comprenez ce qu'elle a fait, la première chose qu'elle fait- et J’en ai aussi parlé dans mon livre, J'ai écrit à ce sujet - mais J'aimerais vous dire que sa première, dirais-Je, manifestation, est sur le canal gauche. C'est la manifestation de Mahakali. Alors, elle vient sur le système de Mahakali - le canal gauche, et c'est là qu'elle a créé Ganesha. Shri Ganesha est créé car il est pureté, il est innocence et bienveillance – il fallait créer cela avant qu’elle ne crée l'Univers.
Donc la première chose qu'elle fait, c'est de créer Shri Ganesha et elle s'installe (dans la Kundalini primordiale). Ensuite, elle remonte, bien sûr, dans le corps du Virata, puis elle tourne et s’élève sur le côté droit – sur l'autre canal et là (en tant que Mahasarasvati), elle crée tous les univers, comme vous dites, les bhuvanas (les mondes). Un univers, il y a 14 bhuvanas – c'est-à-dire, beaucoup, beaucoup d'univers forment un bhuvana. Et elle crée toutes ces choses sur le canal droit. Puis elle remonte et ensuite redescend pour créer tous les chakras – les adi chakras (chakras primordiaux) ou les pitas (sièges).
Elle descend, fait tous ces pitas et ensuite elle s'installe en tant que Kundalini. Mais l’Adi Shakti n'est pas entièrement la Kundalini, on peut dire que la Kundalini en est une partie. Le reste du activité est bien plus que cela. Donc, bien que nous l'appelions l'énergie résiduelle, c’est à dire qu’après avoir parcouru tout ce voyage, elle fait un tour et se loge en tant que Kundalini. En raison de cette Kundalini et de ces chakras, elle crée une zone que nous appelons les chakras dans le corps. Tout d'abord, elle crée ces chakras dans la tête - nous les appelons les pitas de ces chakras. Et puis, elle descend et crée ces chakras, qui sont dans le corps du Virata.
Ensuite, une fois que cela s'est produit, elle crée des êtres humains. Mais pas directement – elle passe par le processus évolutif et c'est ainsi que commence l'évolution, puis commence à se développant à partir de la minuscules petits microorganismes dans l'eau qui se mettent à évoluer.
Alors, quand elle crée l'eau, et qu’elle crée tous les univers, elle choisit cette Terre Mère car c’est le meilleur endroit pour jouer son processus évolutif et là, elle créé ces petits organismes microscopiques. Bien sûr, J'ai tout détaillé dans mon livre et quand il livre sera publié, vous pourrez voir que l'hydrogène, le carbone et l'oxygène, ainsi que toutes ces choses ont été mélangées et voir que l'azote entre en jeu et comment débute un processus de vie. Tout cela, Je l'ai fait dans un autre livre que Je vais écrire maintenant. Je veux dire, Je l’ai pratiquement fini mais il reste d’autres chakras à traiter.
Maintenant, avec ce qui se passe, vous voyez, il y a une chose c’est quoi que J'écrive, maintenant les gens n’en douteront pas, ils sauront que c'est un fait scientifique et que ce que Je dis est un fait. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Adi Shakti Puja, Cabella, 21/06/1998

L’Adi Shakti crée les pithas au deuxième stade de la création, le Vaikuntha, dans le cerveau de l’Être primordial. C’est un stade où les hommes n’existent pas et où le corps du Virata n’est pas totalement déployé. Ensuite, elle descend le long du corps du Virata et en descendant laisse une partie de son énergie dans la Kundalini primordiale. Elle remonte ensuite le long du canal gauche puis passe sur le canal droit pour créer.

Le livre dont Shri Mataji parle est "Le livre de l’Adi Shakti", qui a été écrit principalement entre 1975 et 1977 et publié en 2013, bientôt en français. Il relate largement la création du monde. Les chapitres sur les autres chakras n’ont finalement pas été écrits. On voit ici qu’en 1998, Shri Mataji avait bien l’intention de le publier puisqu’il était déjà "pratiquement fini".
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire